Toute organisation devrait remettre en question son modèle de pilotage en travaillant sur ses fondamentaux, telle que la culture d’entreprise.

Culture et pilotage

Un environnement de plus en plus complexe

Afin de piloter une organisation de façon intelligente et efficiente, il apparaît inévitable de prendre en compte les évolutions de l’environnement. Ce dernier, quelle que soit la maille (organisation, marché, …) change à un rythme bien plus élevé qu’il y a quelques années. Il se complexifie à différents niveaux (enjeux sociétaux, transformation digitale, réglementation …).

Plus spécifiquement, la culture du travail et les logiques managériales sont en perpétuelle mutation. Les attentes des différentes générations ont évolué. Cela nécessite de manager autrement, en prenant en compte la culture d’entreprise.


Un système de pilotage en perte de sens

Paradoxalement, les systèmes de pilotage n’ont pas été repensés au rythme de ces évolutions. Ils sont constitués d’une succession de strates « historiques », empilées au gré des nouvelles réglementations et technologies. Ils ne permettent plus de prendre des décisions et ils en deviennent donc inutiles. C’est d’autant plus dommageable que les systèmes de pilotage actuels représentent souvent un coût excessivement élevé.

Il est ainsi nécessaire de repenser le pilotage de l’organisation en profondeur, avec une approche disruptive.


Notre approche en développement par la culture d’entreprise

Convaincus qu’il est peu pertinent de vouloir optimiser un système de pilotage sans bien comprendre et intégrer la dimension culturelle de l’organisation, nous développons une nouvelle approche qui s’articule en 3 temps forts :

1.     Qualifier la culture de l’organisation : l’objectif est de définir un type de modèle qui correspond à l’organisation par le biais d’un questionnaire conçu à cet effet.

2.     Modéliser le système de pilotage : il s’agit de suivre la même logique que pour le modèle culturel, en prenant en compte différentes dimensions du pilotage.

3.     Corréler les deux modèles : grâce à un algorithme et des temps d’échanges, la corrélation permet de prendre du recul sur le modèle de pilotage. En recherchant des pistes d’adaptation pour le faire correspondre à la culture d’entreprise, cela permettra à l’organisation de « mieux prendre de meilleures décisions ».


En conclusion, repenser le pilotage des organisations devient aujourd’hui inévitable. Les principaux apports de cette nouvelle approche culturelle sont l’efficience et la prise de bonnes décisions à moindre coût, tout en favorisant l’indispensable adhésion des collaborateurs.