Qu’en est-il des objectifs de Ma Santé 2022 concernant la télésurveillance ? Quels usages observe-t-on de ces dispositifs par les professionnels de santé et les patients ? Quelles préconisations peut-on suggérer pour développer l’usage de la télésurveillance dans les territoires ? La crise sanitaire COVID-19
a-t-elle permis d’accélérer l’appropriation de la télésurveillance ?

Sous l’égide de l’Association Agir pour la Télémédecine, des acteurs de la santé néo-aquitains se sont réunis le jeudi 2 juillet 2020 à la Cité Numérique de Bègles pour répondre à ces questions et partager leurs expériences de la télésurveillance sur les pathologies du diabète et de l’insuffisance cardiaque.

Lors d’un atelier conduit dans un format innovant, à la fois en présentiel et à distance, les participants ont pu formuler des pistes d’actions pour développer la télésurveillance à la lumière des problématiques de santé de Nouvelle-Aquitaine.

Note Télésurveillance

Easis s’est chargé de formaliser les réflexions dans une note synthèse intitulée :

« Enjeux et opportunités de l’usage de la télésurveillance – Les préconisations d’acteurs engagés de Nouvelle-Aquitaine ».

4 axes abordés :

  • Contexte et enjeux de la télésurveillance
  • Retours d’expérience sur 2 pathologies chroniques : diabète et insuffisance cardiaque
  • Les clés pour développer l’usage de la télésurveillance
  • Quel futur pour la télésurveillance en France ?


Télécharger la note